gouffre titus, réseau des éphèbes bucherons

Sortie du 21/08/2016

Christian Charletty/Charlie Guichebaron/Patrick Guichebaron/Ilan Knoetzer/Bruno Sourzac

Titus : l’aventure continue. Réseau des éphèbes bucherons

Sortie prévue de longue date, depuis la pointe de septembre 2014 ou après une première mémorable (amont des saumons) nous nous étions arrêtés à la base d’un puits (bouché) avec un magnifique départ de méandre en balcon.

Montée en 4*4 + moto et marche d’approche facile.P8210383 Copier

Découverte du réseau pour Ilan ; On se retrouve pour le casse dalle à l’amont du puits hole black, magnifique P100, dont le départ est resté équipé (faute de grosse clé pour démonter les goujons de 12 tankés dans l’albien)

Petit repas entre amis

Les jeunes saumons…

P8210388 Copier

Un (moins) jeune (mangeur de) maquereau…avec le courant d’air, j’y avais senti à 100 m.

P8210384 Copier

Question de cours écrite aux  aérogrottologues et autres hydrogéologues : Intérêt croisé de  l’enfumage de galeries au maquereau avarié et d’une bonne coloration au tinopal ?  Vous avez 5 min.

Charlie va jeter un œil au départ du hole black… et revient avec une molaire….

« Mais à qui qu’elle appartient ? »  lance-t-il à la cantonade ? 

P8210389 Copier

« Je crois que c’est la mienne » dit Bruno timidement

P8210390 Copier

Séquence culture médicale : Il s’agit d’un cas typique de parodontopathie scorbutique aigue, liée à une consommation excessive de boites de conserves de poisson avarié, appelée également sourzacisme aigu, du nom du premier cas déclaré.

A titre de comparaison, une photo rarissime d’un cas déjà bien avancé…

mms 20160825 150138 Copier

La suite est moins rose : P20 remontant puis traversée en méandre  glaiseuse qu’il sera indispensable de sécuriser si le gouffre continue.  Puis une suite d’étroitures désobstruées avant d’attaquer du confort dans l’amont des saumons.

Dans ce méandre confortable, découvert il y a 2 ans, certains en se soulageant…

P8210406 Copier

Font parfois de belles découvertes…une superbe ammonite, nettoyée comme il se doit….

P8210402 Copier

Y’en a, qui  décidément, n’ont aucun respect pour les vieilles moules…alors que c’est avec  les vieilles moules que l’on fait…la meilleure soupe de poissons. ? bref… glissons.

Echange de matériel et de bonnes pratiques, les jeunes encadrés par Bruno sont censés filer équiper la pointe pendant que les anciens (Charlot et Guiche) feront la topo d’un amont se greffant sur le méandre des saumons, avant de les rejoindre.

Au croisement, Ilan repère quelques jolies concrétions de calcite. Il est vrai que ce garçon est également apprenti cristallier…Il faut donc  lui tirer sur les pieds pour lui sortir la tête du four et lui expliquer que la suite c’est « go east young  man »

Nous attaquons la topo avec Charlot. C’est un bel actif qui arrive là, magnifiquement dessiné.

P8210417 Copier

Le méandre fait par endroit 10 m de haut. La progression se fait souvent à mi-hauteur.

P8210420 Copier

Progression jusqu’à une base de puis arrosé. On s’arrêtera là pour aujourd’hui.

P8210425 Copier

Comme on se caille avec le courant d’air, on moinne, et  on est presque à souhaiter que la suite queute…honte à nous !

Car en se rapprochant de la joyeuse troupe, on les entend bornaler en faisant  de délicieux yayaouuuuh qui nous accueillent… apparemment ça file… et la séance topo semble loin d’être bouclée.

Nous voici à la base de l’arrêt topo de 2014, au pied d’un magnifique puits remontant, estimé à 30 m.

Ilan a escaladé le bout de ressaut conduisant au méandre objectif de la pointe du jour, rejoint par Charlie. Nos 2 djeuns sont à bloc, remontés comme des coucous Suisses un jour de fête Nat.

P8210436 Copier

On attaque la topo avec Charlot, et effectivement, c’est une bien belle découverte que voilà : méandre sec, à très net courant d’air, superbement concrétionné

P8210446 Copier

P8210441 Copier

Petit passage bas, très sympa. Pensez à rentrer la tête.

P8210450 Copier

Bon, pour info, nos 2 jeunots  ont quand même dus se frayer un chemin au milieu d’une forêt de concrétions…et réaliser un léger débroussaillage de cette cavité méandriforme totalement vierge… ce sera donc le méandre des éphèbes bucherons…

ephebe

Suite confortable

P8210451 Copier

Un petit passage bas à l’occasion d’un changement de direction, permettant au courant d’air de rappeler sa douce présence

P8210454 Copier

Puis réunion au sommet. L’orientation plein est des visées est prometteuse. Et surtout, les compères se sont arrêtés … sur rien…

P8210457 Copier

Ou plutôt si… sur du très gros, avec un magnifique méandre canyon, et plusieurs puits dont, à l’extrême aval… un nouveau monstre insondable (pour l’instant)

  L’euphorie se lit sur la tête du capitaine igloo… « yes ! Un nouveau P100 (au moins) qui file en direction du cristal… je vous l’avais bien dit »

Bruno et Charlie nous relèvent à la topo pendant qu’on va jeter un œil à la suite

Effectivement, on recoupe un gros méandre, et je file vers l’aval.

P8210464 Copier

Un puis deux ressauts descendus en libre (qu’il faudra équiper) avant de buter sur un puits remontant. Je rebrousse chemin puis entend des voix (si si…) au départ d’une étroiture sableuse en rive droite. Les garnements ont désobstrués le passage pour trouver la suite…. Et quelle suite !

Un nouveau gros bobet de gros monstre de puits tel que Flaine les affectionne : traversée d’albien péteuse et peu engageante, sur fracture à priori, de 10-15 m (soit toute la couche d’albien) et sondage d’une très grande verticale : 5-6 s, donc un nouveau gros P ça 100 la trouille  très probable (voire beaucoup beaucoup plus…je voudrais pas faire des gognes, mais çui la qui va sauter d’dans en prem’s, ça sera pas un brafagoille !).

Pour corser le tout, un actif arrose le puits, sur une coulée d’albien arrivant sur notre gauche, à priori impénétrable sans désobstruction (sans intérêt).

Nous remontons tout excités de cette belle découverte, qui  semble filer un peu plus vers l’est selon les relevés topo, donc en plein sur le cristal… tous les fantasmes sont permis !! Et c’est pour cette seule et unique que l’on pratique de la speleo d’exploration !

en rose le titus, et en jaune le cristal...on peut rever

report

Remontée à la bifurcation du canyon d’où arrive le méandre des éphèbes bucherons. L’amont semble bien complexe avec 2 puits traversés dont 1 P 25 estimé qu’il faudra équiper. Du boulot en perspective pour la prochaine équipe.

Remontée à fond pour les djeuns (qui en bavent un peu dans le méandre glaiseux, aménagement indispensable pour la suite des explos) et to plan pour les anciens… on va quand même pas se faire mal à nos âges.

110 m de topo relevé, sans doute beaucoup + pour la prochaine équipe, et arrêt sur « y’a tout à faire »

Sortie vers 19 h, tpst 8h

Un gran Maci aux dieux de platé, ils ont été genereux avec nous sur ce coup la

P8210466 Copier

P8210470 Copier

Guiche

Cr d’Ilan

Nous sommes partis à 8h, le lundi 22 août de Servoz, direction le Titus à Flaine. Après une bonne caillante en moto et un café réparateur, nous atteignons l'entrée du gouffre vers 11 heures du matin.
Cette sortie étant constituée d'une équipe de cinq personnes Bruno, Charlot, les deux GUICHE et moi.
Nous attaquerons la descente, en passant vers un trou époustouflant. Puis nous avons grignoté un peu avant d'entamer les trois étroitures.
Puis au niveau du Four à cristaux nous nous sommes divisés en deux équipes.
La première étant constituée de Patrick et Charlot: l'équipe de topo.
Et la seconde avait pour mission quelque escalade un peu plus loin. On fait  le point avec Charlie à l'assurage j'entame un petit pas d'escalade sur un piton pour atteindre une galerie.
C'est la découverte, elle est toute concrétionnée !
C'est là où  la première commence pour moi.
Je leur dis que je vais voir un peu plus loin mais au bout de 20 minutes encore personne. J'ai passé deux étroitures puis j'ai atteint une intersection et je suis me suis engagé à gauche.
Finalement nous nous  sommes tous  rassemblé  à l'entrée de la galerie. Les 2 mêmes ont réalisé la topo de la nouvelle galerie et nous trois sommes partis  explorer l'immense potentielle de cette découverte.
La partie  la plus impressionnante est un puits traversant la couche étanche. (albien)  Celui-ci doit être très grand.
Bilan : découverte d'une galerie concrétionnée  puis d’un canyon se séparant  en 2 (amont/aval). Et à droite une immense galerie très haute avec 1, passage sur la droite en rampant pour rejoindre le gros gouffre  que nous avons trouvé.
Merci à toute l'équipe!!!

Mots-clés: Titus

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 180 invités et aucun membre en ligne