vers le sidh

Solfatare. Escalade en bas des Druides ou plutôt, « Vers le Sidh… »

Sortie du 24 janvier 2016

joueur: Bruno Sourzac

 

Kitzbühel et sa descente,  un mythe.

Mais aujourd’hui, c’est slalom. Ouai mais en fait c’est super mal tracé, tout le monde sort, et patati, & patata. La neige ci, la visibilité ça… STOP !

Tout émus d’une autre descente ce matin où mon p’tit a fait un tout droit pris par un bourrelet de damage soldé par un put… de vol,  j’ai en tête quelque chose qui devrait me remettre les idées d’aplomb : je pars Solfer sur les coups de trois heures et demi.

L’autre jour avec le Yo, ça a été la fuite pour cause de douche. Les Chinois d’hier (le Guiche, Charlot et Raf) m’ont renseigné sur un étiage plutôt bas à -500.  La porte d’entrée est un peu soudée par le gel mais se laisse finalement manœuvrer. Un bon toboggan et assez vite, on peut pas dire que c’est  le retour du petit âge glaciaire ici : même pas besoin d’ouvrir la galerie usuellement obstruée par des épées de glace.

Salle du Trollpinembour, une chance, mon matos d’escalade est toujours là. A croire qu’ils sont tous à Kitzbühel ! Je me charge en plus de la 60m récupérée l’autre fois et zou…

Rivière de la Valkyrie, la corde qui m’emmène vers le Sidh est la dynamique que je prévois d’utiliser plus haut. Ce n’est pas sans un soupçon d’anxiété que je la dénoue après avoir passé le nœud de jonction. Ce geste anodin me coupe un peu plus d’une hypothétique assistance… De toute façon, ne dois-je pas jouer avec une non prise de risque, hautement d’actualité, dans ces contrées ?                                 Tout armé de mon barda, je retrouve le point haut. Si ce n’est plus les chutes d’Iguazu, ce n’est pas non plus le désert de l’Atacama ici. Je m'empresse vers des coulures de calcite qui me sortiront du flux de goutes.  Belle artif sur un rocher plutôt sain, je suis tout accaparé par ma besogne quant au bout d’une dizaine de mètres, je  mets  un goujon.  Dans mon dos, un souffle…  Il provient d’un admirable fossile qui part à plat ! Fort à parier que l’eau qu’entendait Yo lors de son exploration en tête des Druides connecterait par ici… Je poursuis et la fenêtre sur laquelle j’ai misé me donne juste assez de place pour rejoindre le tube principal. Relais sur une terrasse spacieuse ornée d’une grosse stalagmite sur-creusée.  Tient ?... J’équipe alors correctement ce nouveau jet avec une stat ; la dévie vers cette entrée/sortie fossile par un fractionnement opportun,  et rejoins mon kit. Même si je ne lui demande rien, il me susurre tout de suite qu’il faudra revenir. S’engage alors une longue discussion, et tout en cassant la croute, je suis forcé d’admettre que son argumentaire tient la route. Je ne vous ferais pas ici part de toutes les subtilités de nos échanges, mais il me convins à  laisser fixé.  Je n’ai plus d’autres choix que d’inventorier ce que j’entrepose sur cette nouvelle terrasse :

  • un rack complet d’escalade
  • 25m de dynamique + ½ rond / cabestan
  • 4 goujons, 5 raumer + plaquettes
  • des ficelous dineema
  • 5 plaquettes nues
  • un marteau sans son tamponnoir !
  • et il y a pénurie de maillons…

Au fait, le nouvel accu low-cost semble tout à fait satisfaisant. A voir dans la durée…

Retour vers la surface, détour par chez le Guiche pour déposer le perfo ; la porte est à peine ouverte que je me retrouve une bière entre les pognes… Doucement alors, la  parole se libère, et je laisse échapper :

C’est grave docteur de s’entretenir de la sorte avec son sac ?

Le secret professionnel n’autorise pas ici de dévoiler la teneur de la réponse.

TPST : 6h

Mots-clés: Solfatare

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 52 invités et aucun membre en ligne