Escalade au Solfatare

 

ESCALADE AU SOLFATARE

Mercredi 14 décembre 2016

Participants : Pierrot - Dav

Objectifs :  Escalade au solfatare, la der !

Ce n’est pas qu’on y croyait, ni même que l’on avait gros espoir, le Solf il est plié depuis la jonction avec la Muraille il y a deux ans. Il y a bien quelques points d’interrogations qui trainent encore dans nos esprits et plutôt sur la partie profonde. Cela ajouterait certainement quelques centaines de mètres, mais le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Cette dernière escalade, c’est pour faire plaisir au Guiche qui à bien du mal à couper le cordon avec son bébé qui pourtant est devenu grand maintenant.

- Mais vous savez c’que c’est ma bonne dame le p’tit, c’est le p’tit…

Nous v’la donc partis par cette belle journée sans neige vers une ultime virée exploratrice dans ce gouffre qui nous occupe depuis huit ans maintenant. L’escalade se situe dans la salle du Troll-pinenbour vers -320m. A voir le creusement du remplissage de cailloutis au sol, c’est par là que doit arriver le gros de l’eau (A ne pas confondre avec le gros d’Vaud, mais ça seul les Helvètes comprendront…) Sur place, on retrouve le petit matériel de varappe de l’ami Bruno, il nous manque qu’un peu de corde statique. Ce sera l’occasion d’aller déséquiper l’aval au puits des Druides le beau P60 qui fait suite à la galerie des Quinquaillons.

Mine de rien, entre les Druides et les Quinquaillons, c’est chargés de deux braves kits de grosses cordes que nous revenons à la base de notre escalade. Avant de s’élancer vers les hauteurs, il nous reste à déséquiper l’escalade qui avait été faite de l’autre coté de la salle, on ne laisse rien derrière nous, en tout cas le moins possible !

IMGP1457 1600x1200

L’escalade est facile, juste 5 ou 6 pas d’artif avant de pouvoir choper de bonne prises pour avancer en libre dans une jolie cannelure. Au dessus ça continue par un petit méandre tout jeunot et très raide, il serait horizontal, on serait à genou, là on arrive à avancer debout en se calant au mieux pour ne pas glisser. On fini par déboucher dans une petite galerie qui d’un coté après une belle flaque débouche directement à la base du puits du Troll meetic et de l’autre vers un amonts très raide et concrétionné bouché au bout d’une vingtaine de mètres. On fera tout de même 4 visées histoire de matérialiser la chose !

IMGP1467 1600x1200

Ensuite retour à la base de la salle, on refait les kits et c’est parti pour avancer le déséquipement, Pierre part devant, chargé de deux kits bien grassouillet genre post-réveillon et moi je dévisse de la plaquette en repliant gentiment mes paquets de nouilles. Pierre finit par revenir vers moi, quant j’arrive à la base du P16, en aval du drakkar. Il vient de se faire un aller-retour dans le grand puits et vient refaire le plein de grosses cordes.  Il repart donc avec des grappes tout le tour du baudrier.

On abandonne le déséquipement au sommet du Drakkar, on à fait bien plus que ce que nous espérions aujourd’hui, à se stade, il y a de quoi remplir 4 kits en plus de nos deux déjà plus que bien gavés des amarrages et autres joyeuseté métalliques pour l’artif.

Sortie laborieuse de nuit et retour vers le bistrot au Carroz, la boucle est bouclée !

 Texte et photos : Dav

TPST 8h30

 

 

 

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne