Sortie du 24 Décembre 2014

5 Participants : David CANTALUPI, Christian CHARLETTY, Stéphane DALMAYRAC, yoann HABEREY et bruno SOURZAC. 

Objectif : Plantage de spits, photos et topo

Premier contact avec les profondeurs de la muraille pour certains, pour les autres, deuxième visite à -500m en quatre jours.

Ah, si toute la saison pouvait être dans ces conditions ! Le manque de neige, si c’est un problème pour les amateurs de ski, n’en est pas un pour les amateurs d’obscurité. Le temps sec de ces dernières semaines, des gelés nocturnes, c’est des conditions idéales pour nous.

Les conditions sont tellement idéales, que Yo en oublie même ses bottes, ce sera l’occasion de tester ses belles pompes « queue de chat ».

Tant pis, je casse le suspense, ce n’est pas terrible, ça vaut pas une paire de bottes. Au sujet de l’accroche : " Ben, ç’est pô top les semelles en téflon", en plus ce n’est pas du vrai, la boue, elle attache quand même…

Le passage dans la salle d’entrée est plus que rapide, on est tous descendus depuis les voitures en combi avec le matos, quand je vous dis que ça a du bon le manque de neige ! Juste le temps de refaire un peu les kits, et d’accrocher les vestes sur les cintres.

La descente, est tout aussi rapide, en à peine une heure nous sommes au bivouac, pour le casse-croûte, on à l’impression d’être à la maison !

On se sépare en deux équipes, Bruno, Yo, et Charlot partent pour une petite séance de topo dans l’amont au dessus du bivouac.

Avec Steph, on part pour rééquiper le Feng shui en mode T.C.E. (top confort économie) en gros, cela consiste à équiper confort, au propre, au plus large, avec pose de marches. Si ce n’est pas économique en terme de matériel mobilisé, ça l’est question fatigue et temps pour les prochaines sorties au fond toute cette saison. En remontant, on prendra un peu de temps pour quelques photos, après avoir été rejoints par Charlot. Yo et Bruno, se souvenant que l’on était le 24 décembre, sont remontés en toutes hâte, finir les courses pour le réveillon qui démarre dans 4 heures….

Pour l’amont Confucius, On ajoute 149m soit un total 6189m topographiés pour la perte de la Muraille. Le méandre Confucius remonte, régulièrement entrecoupé de petit ressauts de quelques mètres. Il est parcouru par un petit affluent et un bon courant d’air. Ce qui est très intéressant, vu qu’il se dirige pour l’instant droit vers le cœur de l’Arbaron. Arrêt sur énième petit ressaut...et la montre. Et ça continue ! Mais le plus surprenant dans cette petite balade dans les profondeurs, c’est la découverte d’une petite chauve-souris accrochée au plafond du méandre Confucius, bien vivante dans sont hivernage. Mais que fait cette bestiole aussi profond sous terre ??? Parce que pour venir là, nous, on s’est fait 500m de dénivelé et je vous dis pas les détours ! Et même à vol de taupe, la surface la plus proche en ligne la plus directe qu’il soit est quand même à près de 300m…

Quand vous vous dites en prem’s que vous êtes les premiers mammifères à passer par là, en êtes vous certains ? ? ?

TPST : 9h
Texte et photos : Dav

 

Mots-clés: Muraille de Chine

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne