Sortie du 13 Décembre 2014

jsk

6 Participants : Christian CHARLETTY, Patrick GUICHEBARON, Charlie GUICHEBARON, Ilan KNOETZER, Jean KNOETZER et bruno SOURZAC.
Objectif : Sortie professorale

Depuis le temps qu’on en parle, d’une sortie sous terre avec Jean Sé et Bruno, . Il aura fallu que nos mômes fréquentent la  même classe au lycée pour que l’on passe à l’acte.

Petite visite donc à ce fabuleux gouffre de la muraille de chine et initiation aux grandes verticales pour les titous, que l’on arrêté le we dernier à – 100 au sommet du monstre (le puits du sumo) par carence de corde (nous avons décidé en effet de changer l’essentiel  du textile jusqu'à – 500, la belle sera donc parée de magnifiques atours en cette nouvelle saison)

 

Descente dans le canyon, explication de la découverte pour jean Sé, et petite photo professorale dans la salle d’entrée.

Sympa la photo de classe, non ?

 

Bien attentionné, Bruno a équipé son compère du matos le + pourri qu’il ait trouvé dans sa cave « faut pas qu’il soit trop facile, me dit-il, sinon il va nous prendre pour des truffes »

 

Petite explication d’usage sur les principes de progression spécifiques au monde souterrain, les clés d’arrêt, etc…. L’élève est tout ouïe…

 

et zoom en bas. Dré dans le pentu

« Y’a pas besoin de crampons ni de piolet ? »

 

A – 110, commence à faire chaud sous le bonnet. Hé ouiais, la montagne à l’envers, c’est géothermique !

Au sommet  du sumo, charlie se concentre, et Jean Sé s’étire. Heureusement que bruno ne le voit pas (il déroule les cordes dans le grand puits), sur qu’il lui demanderait s’il a déjà des crampes…

 

Ilan se prépare au grand saut.

Nous encadrons les jeunes avec Charlot.

 

J’attends Ilan dans la L2 du sumo, après le frac

 

« Même pas peur »

 

Charlie nous rejoint sur le gros palier 50 m plus bas

 

Quelques versions différentes de la légendaire politesse et du sourire chinois.

 

Nous passons la cote des – 300 et allons en ballade sur la vire qui mène au puits du bambou (P30). Ce sera la nôtre arrêt du jour, cote – 320.

 

Qu’est ce t’en dit le croet ?

 

Petite pause repas en bas du puits du dragon (celui qui perd ses écailles)

 

Petite démonstration de la burkanette

 

La muraille est grande et bruno est l’un de ses apôtres. Mais…mais ??

 

Mais où est Charlie ??

 

Le voilà …le vrai le seul l’unique. Fier d’avoir emmené son pote sur son terrain. A charge de revanche…

 

Le même à la sauce tchetchene.

« Mais pourquoi on n’a pas ça nous en montagne ? dit l’impétrant…

 

Et devant le plat de pâtes… « et pourquoi on mange pas ça nous en montagne ? » dit-il en croquant dans une barre.

Hé oui, nous aurions beaucoup à gagner  et à échanger plus souvent dans nos pratiques ;

A quand des BE speleo à l’ENSA ?

 

Remonté to plan (comme d’hab)

 

« j’ai vaincu un sumo, trop de la balle »

« Moi aussi mais c’est un sacré morceau »

Surtout que Bruno farceur, remonte sur la même corde que son camarade, évidemment c’est moins facile pour çui la qu’est en tête.

 

« tu comprends, Guiche, faut pas qu’il soit trop facile, Jean Sé , sinon il va nous prendre pour des botoillons »

 

 

Les kids sont à fond. On colle même un gros kit au train d’Ilan pour le freiner …à peine.

 

Les derniers puits, Ilan nous fait une petite démonstration de ses talents de grimpaillou. A part l’endroit où il s’est coincé dans le méandre, « miaou »   c’était parfait.

 

Une bien belle sortie fort sympathique.

La prochaine fois on ira cupesser dans la rivière

Mots-clés: Muraille de Chine

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne