Sortie du 18 Octobre 2014

5 Participants : Christian CHARLETTY, Patrick GUICHEBARON, Charlie GUICHEBARON, Christian MORET et Patrick NOEL.
Objectif : Dépollution des gorges de la Colonnaz

Par ce magnifique samedi d'octobre, il serait dommage d'aller "s'enfermer" sous terre. Ça tombe bien car nous avons décidé de participer à la deuxième journée de dépollution du torrent de l'Epine. En effet, la partie basse de ce canyon (dont nous avions parcouru la partie haute en 2008 http://scmb.cds74.org/page.php?no=347  ) est encombrée de dizaines de tonnes de détritus divers, allant de la boite de conserve à la machine à laver, voire même des carcasses de voitures. Une  partie de ces détritus est composée de pneus de toutes tailles, du pneu de mobylette au pneu d'engin de chantier pesant plus de 200 kilos. Cette montagne de déchets est la triste conséquence de l'existence, pendant plusieurs décennies, d'une décharge sauvage située en amont, sur la commune d'Arâches.

Le rendez-vous est donné à 8 heures à la caserne des pompiers de Magland et le briefing est fait par Olivier DUFOUR, guide de haute montagne (
Alta-Via guides et par Philippe GOITSCHEL Respect-Planet ). Monsieur René POUCHOT, maire de Magland, souhaite la bienvenue aux bénévoles présents et les remercie pour leur participation à cette journée.



Une petite centaine de personnes a répondu présent à cet appel et s'élance sur le sentier pour atteindre le site, situé 350 mètres plus haut. Le sentier comporte plusieurs zones : la zone du bas (facile) et sur laquelle le transport sera assuré par des mules, une deuxième zone qui comporte des passerelles métalliques souples et des marches (donc inaccessibles aux mules) demandera du portage manuel, une troisième zone, raide et glissante sur laquelle une tyrolienne a été installée et enfin, la dernière zone (facile) qui sera également une zone de portage. Le chantier démarrera par l'enlèvement des pneus.


                                                                                          Charlot vérifie que tout va bien du côté des mules....


                                                                      Arrivés sur le site, il faut sortir la tenue de travail et les cordes.

Pour les pneus, différentes techniques peuvent être utilisées :


                                                                                                                                 Le portage à l'épaule....


                                                                                                                                                               ....ou le traînage.

Ce premier portage se fait jusqu'à la zone raide où 
la tyrolienne  prend le relais.


                                                                                                                                                                                            

                                            Il y a beaucoup de monde sur la partie haute et les pneus s'accumulent au départ de la tyrolienne.


Sur le site, il y a un pneu vraiment "gigantesque", pesant plus de 200 kilos. Pas question de le transporter par portage ni d'ailleurs de le faire rouler. Il n'y a donc qu'une solution : le découper en plusieurs tronçons ! Une équipe des pompiers de Magland s'attelle à la tâche à l'aide d'une disqueuse thermique. Après découpe de deux morceaux de 1/4 du pneu, les disques de la machine sont complètements usés et il faut se résoudre à transporter le demi pneu restant en un seul morceau, soit une charge de plus de 100 kilos !

 

Un premier portage est effectué jusqu'à la tyrolienne qui résistera à cette charge exceptionnelle. La charge est ensuite reprise à dos d'homme pour l'emmener au départ de la "zone des mules"

                                                                                        Un grand bravo à cette équipe qui sera applaudie à son arrivée !


                                                                                                                    Les mules prennent ici le relais.

La série de pneus étant épuisée, il faut maintenant s'attaquer à des charges moins sympathiques : la ferraille ou encore les appareils électro-ménagers. Là encore, des gens se distinguent en transportant des charges exceptionnelles qui, au poids déjà conséquent, ajoutent un volume bien difficile à maintenir en équilibre sur ce chemin escarpé et glissant. Respect ! ! !




Cette journée de convivialité s'est terminée, comme il se doit, par un casse-croûte offert par la Mairie de Magland à la salle des fêtes.
Le bilan de cette opération est estimé à plus de 6 tonnes de pneus et 1 tonne de ferraille ramenés dans la vallée.
Le rendez-vous est donné pour l'année prochaine. L'expérience acquise au cours de ces deux premières années devrait aboutir à perfectionner un peu le dispositif en mettant en place des moyens plus productifs (entre autre, un câble de débardage est envisagé...)

L'aspect sécurité mérite également d'être revu, compte tenu de la participation importante (dont des jeunes enfants) et des dangers liés à la nature du sentier qui présente des risques de chutes de pierres et de glissade. C'est quand même le sentier "du mort qui a tué le vivant" ! (voir http://scmb.cds74.org/page.php?no=334 )  

TPSZ : 8 heures
Texte et photos : Christian

Mots-clés: Epine

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 51 invités et aucun membre en ligne