Sortie du 20 Septembre 2014

yobrutitus

Sortie Titus du 20 au 21/09

Participants : Yo et Bruno

 

 

 

 

            Nous sommes bientôt fin septembre et pas de news du Titus depuis notre dernière sortie où l'on avait trouvé une potentielle suite...

 

            Bien motivé avec Bruno pour savoir si..., un coup de fil et nous voilà calé.

Rendez vous chez L'Guiche pour récup matos et puis après un p'tit kaf, on charge la brêle de Bruno.

Tous deux déguisés en spéléo, nous voilà partie sur notre fidèle destrier.

L'heure ayant bien tournée, on s'est tout de même arrêté acheter à manger à la boulange où l'on n'ai pas passé inaperçu !!!

 

 

L'équipe dans les préparatifs      

 

Le départ de chez L'Guich

 

 

Moto posée, marche d'approche avalée, casse croûte englouti, 12h30, on plonge.

 

 

Départ du P60  

 

Casse croute en bas du P60

 

 

Rapidement on arrive en bas du grand puit équipé par Charlot et Steph. On allége nos kits et on attaque la topo sur la zone découverte lors de notre dernière sortie. Ca descends toujours, c'est cool !

Bon le calcaire commence à montrer de petites incrustations de silex, signe que l'hauterivien se rapproche doucement.

On est dans une grande faille, large d'environ 1,20m qui présente des paliers. Le réseau s'horizontalise doucement. Après un jet vertical de 15/20 m, on arrive dans une petite salle. On est toujours dans la même faille, ça pince un peu mais il suffit de grimper 2/3m pour être bien à la verticale de la suite.

Bruno équipe le départ...je continue la topo derrière...la tension monte un coup et puis Bruno file.

 

« Alors, Alors... »

« Attente... »

« Yo descends si tu veux..., et prend la massette...il y a un siphon ! »

 

Bon et bien ça ressemble à une fin de trou...

En bas, effectivement petit siphon sur l'aval et étroiture sur l'amont, avec une petite suite partiellement visible.

Un peu déçu de notre trouvaille, on a toute de même voulu faire avancer la science. Alors après quelques coups de massette, je me suis faufilé dans l'étroiture. Derrière, après un petit combat pour tourner la tête, je n'ai pu voire qu'une toute petite conduite forcée de 30 cm de diamètre, rien d'intéressant.

Il y a une circulation d'air, mais pas de courant d'air marquant.

La topo faite, on remonte.

 

 

Petit siphon sur l'aval

 

Yo qui revient de l'étroiture

 

Couche de rocher du fond         

 

 

Yo qui cherche le mode d'emploi de son « boueux harnais » après le passage dans l'étroiture

 

 

Avant de quitter la zone, on a fait une traversée depuis la tête de la verticale vers une autre verticale paralléle à la première.

Depuis le sommet on s'est vite rendu à l'évidence, le bas, 5/6m plus bas ressemble à une fond de trou. Mais tant pis, c'est le nez contre le mur que l'on voit le mieux le mur....

 

 

Vers le haut de le sommet de la trav

 

 

Depart après la trav

 

 

Le fond N°2

 

 

Colmatage au fond avec sa peinture rupestre

 

 

 

Topo ok, on remonte en déséquipant, bien vert.

 

Petite pause et élaboration de la stratégie de sortie. Déséquipement, escalade dans un amont repéré précédement..

Allez, on remonte notre matos jusqu'au départ de l'escalade et on voira bien.

 

Le P 60 est remonté et déséquipé. Le P 30 aussi et l'escalade est devant nous, peut être encore une clée !!

Bruno, guronzé comme pas deux s'équipe et s'est parti.

Après quelques mètres, il disparaît, j'entends le perf, la corde file...j'arrête de lui demander toutes les 5 mn ce qu'il voit. Et puis :

« Yo, j'ai fixé, montes !!! »

« Yes, ça continue ? »

« Heu.., montes !! 

 

Bruno attaque une belle session de libre*

 

 

Concrétions au fond

 

 

Je rejoints Bruno, sur une petite vire, au pied d'un mur d'une dizaine de métres, pas trop engageant.

 

Bruno repart et se retrouve rapidement au sommet de ce mur.

« je crois que c'est mort !! »

Bon bien on plie alors.

On était dans une suite de cette grande faille. Un flan, le plus déversant en rocher bien compact et l'autre avec quelques concrétions mais surtout de la boue. Après cette dizaine de métres, la faille pince, laissant un passage de 30/40 cm, avec quelques petits blocs coincés.

Pas de courant d'air marquant.

 

Plein de boue et le moral dans les bottes, on est remonté.

Les cames des bloqueurs remplis de boue, la remontée se fait laborieusement jusqu'au lavoir, en haut du P100.

 

La suite s'avale rapido, pour sortir à 3h du mat.

 

Bien belle sortie où on s'est bien marré et de belles découvertes pour la science !!!, malgré le moral dans les chaussettes.

Pour la suite, peut être retourner voir le fond du black hole et continuer dans l'amont.

 

On a laissé une 70 et une 30 au lavage, une sache à spit sur l'Albien et une dizaine d'amarrages.

Pour les explos futurs dans les amonts, prévoir des chevilles ( il doit en rester 2/3 dans la sache) et de la dyneema.

 

TPST : 14h30

Texte : Yo

 

Mots-clés: Titus

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne