Titus : Prospection, topo et grand puits

GOUFFRE TITUS

Lundi 21 Août 2017

 

Titus : Lara AMOROS – Bruno SOURZAC – Rafaël CHEVALIER – Charlie GUICHEBARON – Ilan KNOETZER

Surface : Patrick GUICHEBARON (+ Chabal) – Christian MORET

Big day today, plusieurs objectifs ce jour :

  • Topographier l’escalade du fond des éphèbes bucherons et le méandre décrit dans le dernier compte rendu oral (17-08).
  • Se jeter dans le grand puits.

La campagne de Com’ a plutôt bien marché, 7 valeureux protagonistes ont répondu à l’appel, dont les 2 jeunes inventeurs à savoir Guiche Junior – alias Charlie- et Ilan. Raph est là aussi, sa dernière explo dans le gouffre remonte à l’équipement de la tête du Hole black . En plus, il est au volant d’un vaillant 4X4 !

Guiche Père poursuit, avec succès, sa phase d’acclimatation pour aborder les renvois d’eau avec sa rutilante Jeep, ce qui permet à toute l’équipe de se garer à 5 minutes de l’entrée. Ce dernier, d’après l’estime topographique de la dernière sortie s’en va fouiller la surface. 

Lara est de retour, et en profite pour compenser les effets de la haute altitude par une mise en négatif. Effectivement, elle revient la veille d’un Mont blanc avorté à 4600, sa première véritable expérience en pro car votre serviteur ne peut valablement cautionner sa longue expérience en guide marron (sic !).

Entrée à midi, hé, c’est les vacances con !!! Un petit contretemps impose un aller-retour aux voitures car le lampe d’Ilan dysfonctionne. Cela permet à Raph d’être plus ambitieux quant à sa visite, et tranquillement, après un arrêt casse-croûte au croisement avec le Hole black, il pousse jusqu’à la chatière. C’est qu’il rééduque une récente sciatique le bougre !

P1130115 (Copier).JPG

P1130121 (Copier).JPG

P1130125 (Copier).JPG

P1130126 (Copier).JPG

2 teams se sont constitués. Les jeunes partent avec l’artillerie du parfait géomètre, à savoir le compas, le clinomètre, le laser et le carnet de notes. Faut commencer sur des bases saines et connaitre ses fondamentaux non ? On a jamais vu un jeune bien formé partir cash avec un DistoX non ???.....

Commentaires de Charlie :

Une fois arrivés au sommet du Titus, nous nous donnons les objectifs de la journée, finalement Bruno et Lara vont équiper le grand puits et Ilan et moi allons faire la topo de l’amont. Finalement après une bonne heure de descente tranquille nous nous retrouvons au carrefour séparant l’amont et le grand puits. Les équipes se séparent et nous commençons la topo des escalades faites par Bruno. Nous en profitons pour regarder les quelques départs dont certains sont prometteurs. En continuant la Topo nous nous retrouvons au pied d’une très grande longueur, mais impossible de faire une visée de plus de 10m à cause de l’eau. On se retrouve donc très vite trempés et comme nous n’avions pas prévu de faire la topo nous n’étions pas habillés en conséquence. On a donc décidé de faire demi-tour pour bouger et pour se réchauffer. Nous remontons donc doucement car Ilan vient de se faire opérer du genou et les méandres du Titus ne pardonnent pas. On arrive donc à la sortie après avoir pris un but sur l’amont. 

Charlie

.....Et nous, nous allons nous frotter aux abysses longtemps rêvées, et trop longtemps ignorées… On complète les amarrages laissés au dépôt, et on chope le perfo laissé à ce même dépôt le coup de la sortie dans le Pré à Bonien.

Ça commence bien laborieusement depuis le premier seuil en tête de puits, seuil atteint en 2016. C’est de l’Albien, et le bord du trottoir qui déverse au-dessus de l’abime presqu’insondable est en décomposition avancée. Donc piochage avec le moyen du bord, à savoir le marteau à spiter.

P1130131 (Copier).JPG

30 bonnes minutes après, c’est parti : une dév et un petit pendule pour se décaler de l’axe, et en trois jets, j’arrive au bout de la 100m. C’est grand, lisse et grandiose, tellement de similitudes avec mes rêves les plus fous… On raboute sur un bon seuil et ça continu style grand canyon du Cristal, l’actif toujours proche sans être gênant.

P1130139 (Copier).JPG

P1130142 (Copier).JPG

4 fracs plus loin, il faut se résigner, la corde est comme souvent trop courte et il nous manque une quinzaine de mètres pour se poser sur le plancher suivant. A la louche, 140 m descendus ! Kro kro bien !!!

Matos laissé au fond :

P1130144 (Copier).JPG

Au dépot :

P1130145 (Copier).JPG

P1130146 (Copier).JPG

Entre temps, on a entendu Ilan siffler mais sans arriver à se comprendre. On ressort en 2h30 et j’en profite pour remettre 3 marches en fer à béton dans le méandre glissant qui fait suite à l’escalade du Dav. La prochaine fois, prévoir une mèche de 10mm par 100 pour percer plus profond les marches qui sont juste coincées à la main. Prévoir aussi une massette pour les enfoncer et un burin.

TPST : 8H45

Bruno

Commentaires du Guiche :

Et pendant que nos 2 pointeurs recherchent le graal et que les djeuns topotent, Christian, Chabal et Guiche partent en Prospection depuis le parking en direction du Tauzore (B14).

Cette zone multiprospectée mérite d’être revue à la lecture des reports topos de la suite du Titus, qui est juste sous nos pieds. Une série de fracture // descendent en direction du télésiège du Désert Blanc et de Balacha.

GOOGLE EARTH.PNG

ph0.jpg

- Trou 1 sans numéro, dans la fracture Est, descendu - 10 bouché, Priabonien - GPS  club : altitude 2122

ph1 .jpg

- Trou axé sur la même fracture que trou 1, plus à l’aval, présence d’une balise cassée (n° 16) à -5, étroiture à négocier puis vue sur méandres qui s'élargit vers -10 . A revoir

- Fracture avec marquage du jour en violet, méandre étroit, vue à -10, étroiture verticale à forcer (non descendue). Fracture bien placé par rapport au sommet de l’escalade à Bruno et au méandre qui suit. A reprendre ++

- Trou numéroté C32 sur fracture, P12, petite salle // bouchée, absence de courant d’air.

ph2.jpg

ph3.jpg

- Trou numéroté C31, même fracture que C32, P10, bouché, sans intérêt.

- Trou numéroté C30, P7 puis plancher, petit départ base de corde étroit, rapidement impénétrable, actif.

Second départ vers l’aval, intérêt certain, bloc instable au sommet avec trémie à stabiliser, vue sur 6 m pénétrable. Trou à reprendre et à sécuriser.

ph4.jpg

ph5.jpg

- à côté C32 altitude, 2094, trou sans nom, entrée désobstruée, P10 étroit bouché, terminé.

ph6.jpg

En fin de journée, nous récupérons les djeuns tout dépités, trempés, sales comme des morpions. Le trou est en crue et la topo n’est que partielle. Partie remise. Christian les redescend pendant que j’attends les tourtereaux en profitant du coucher de soleil.

ph7.jpg

Encore et encore…nom d’un diot, ces asticots ont dû se taper une jolie pointe… en effet.

Guiche

Imprimer E-mail

Toc toc ?

Nous avons 61 invités et aucun membre en ligne